-elle


-elle

⇒-ELLE, suff.
Suff. formateur de subst. gén. fém., avec ou sans valeur diminutive.
A.— [Subst. à valeur dimin.]
1. [Base nom. :]
colombelle. « Petite colombe »
coupelle. « Petite coupe »
poutrelle. « Petite poutre »
prunelle. « Fruit du prunellier »
ruelle. « Petite rue »
soutanelle. « Redingote remplaçant la soutane dans certains pays »
tombelle. « Petite butte funéraire »
tourelle. « Petite tour »
valérianelle. « Mâche »
venelle. « Petit sentier »
2. [Base adj. :]
rondelle. « Pièce ronde, peu épaisse, généralement évidée; petite tranche ronde »
B.— [Subst. sans valeur dimin.]
1. [Base nom. :]
citronnelle. « Plante dont les feuilles sentent le citron »
dentelle. « Tissu très ajouré sans trame ni chaîne (...) et qui présente généralement un bord en forme de dents » (Pt ROB.)
jarretelle. « Ruban élastique adapté à la gaine ou au porte-jarretelles, destiné à maintenir le bas tendu à l'aide d'une petite pince »
locustelle. « Alouette des saules qui se nourrit de sauterelles »
ombrelle. « Petit parasol de dame »
piloselle. « Épervière (plante) »
pommelle. « Plaque percée de trous et placée à l'entrée d'une conduite pour éviter que les détritus ne l'obstruent »
tonnelle. « Treillage en berceau couvert de verdure » (LITTRÉ)
Rem. La base nom. est parfois un nom de ville; le subst. désigne une pers. mancelle « habitante du Mans et de sa région »; tourangelle « habitante de Tours et de sa région ».
2. [Base verbale :]
chanterelle. « Corde la plus fine, ayant le son le plus aigu, dans un instrument à corde et à manche »
passerelle. « Pont étroit réservé aux piétons »
sauterelle. « Insecte orthoptère sauteur vert ou gris à grandes pattes postérieures repliées et à tarière » (Pt ROB.)
Prononc. :[].
Phonét. et morphol.
A.— Var. phonét. de la base
1. Modification vocalique de la dernière syll. :
[] > [] veine-venelle
2. Dénasalisation de la dernière voyelle et redoublement de la consonne finale : citron-citronnelle
3. Apparition d'une consonne non prononcée dans le mot de base : dent-dentelle
B.— Var. morphol.
1. Suff. élargi :
-erelle : chanterelle, passerelle, sauterelle
-celle : radicelle, testacelle, violoncelle
2. Suff. concurrent, à valeur distinctive :
-ière/-elle : jarretelle (supra)/jarretière. « Cordon élastique destiné à fixer le bas qu'il entoure, au-dessus ou au-dessous du genou »
C.— Genre du subst. dér. Les mots formés à l'aide du suff. -elle sont presque exclusivement du fém., sauf carpelle.
Étymol. et Hist.
A.— Étymologie
1. Sur l'orig. lat. -ella, cf. -eau étymol. A.
2. Le suff. a été peu productif en a. fr.; on remarque cependant doue > douelle (1296).
3. Plusieurs empr. aux lang. romanes, et partic. à l'ital., ont été faits à partir du XVe s., notamment dans les domaines de l'habill., de la nourriture, de l'art et de la guerre :
XVe caravelle < port. carabela
fin XVe citadelle < ital. cittadella
fin XVe mortadelle < ital. mortadella
1500 spinelle < ital. spinella
1502 girelle < prov. gir.
1519 brocatelle < ital. broccatello
1544 filoselle < ital. filosello
1546 sentinelle < ital. sentinella
1547 bagatelle < ital. bagatella
1553 vermicelle < ital. vermicelli
1584 gamelle < ital. gamella
1586 villanelle < ital. villanella
1598 ombrelle < ital. ombrello
1592 airelle < massif central airelo
1670 ritournelle < ital. ritornello
1740 bartavelle < prov. bartavello
1740 cascatelle < ital. castatella
1765 lumachelle < ital. lumachella
1791 aquarelle < ital. acquarella, acquerella
1838 saltarelle < ital. saltarella
1873 prédelle < ital. predella
4. On relève enfin un certain nombre d'empr., la plupart du XIXe s., au lat. sc. ou techn., surtout dans les domaines bot. et zool. :
1573 fraxinelle < fraxinella < fraxinus
1808 turritelle < turritella < turris
1848 sabelle < sabella < sabulum (?)
XIXe térébelle < terebella < terebra
B.— Vitalité et productivité
1. Vitalité
a) L'analyse se fait en gén. facilement; toutefois, dans certains cas, la base n'est pas facilement isolable
que le mot vienne directement du lat. ou ait été formé sur un étymon lat. ou gr. :
carpelle (gr. )
faiscelle (lat. faiscella)
micelle (lat. mica)
piloselle (lat. pilosus)
qu'il ait été formé sur un mot de l'a. fr. :
burelle < a. fr. bure; gravelle < a. fr. greve
qu'il ne soit plus senti comme un dér. :
venelle < veine
b) Finales homogr. :
flanelle < angl. flanel
gazelle < ar. ghazâl
kyrielle < gr. kyrie eleison
poubelle < nom propre Poubelle
quenelle < all. Knödel
2. Productivité. Le suff. -elle semble actuellement peu productif, les dernières créations — mis à part les empr. au lat. — sont rares et réservées au vocab. sc. micelle, vers 1900; gaillonnelle « conferve dédié au botaniste Gaillon » (cf. LITTRÉ).
BBG. — DARM. 1877, p. 95.

-eau ou -elle
Suffixes issus du lat. -ellus, -ella, servant à former des noms masculins (-eau, anciennt -el) et féminins (-elle), et des adjectifs (-eau, -elle; ex. tourangeau).
1 Avec une valeur diminutive (ex. chevreau, girafeau, souriceau, jambonneau; prunelle, passerelle).
2 Avec une simple fonction dérivative (ex. bandeau, barreau, écriteau, pruneau; citronnelle). — REM. De nombreux dérivés sont démotivés, le radical n'existant plus (ex. corbeau, rameau).
————————
-el, -elle
Suffixe (du lat. -alis) d'adjectifs généraux, tels que fraternel, traditionnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.